Lancement d’un plan d’amélioration de pêcherie FIP sur la raie bouclée en Manche Est

La pêcherie de Raie bouclée en Manche Est et Mer du Nord joue le collectif au travers d’un projet d’amélioration de pêcherie d’une durée de 5 ans qu’elle lance aujourd’hui ; avec l’ambition d’engager une certification « Pêche Durable MSC » !

A l’heure où les consommateurs exigent toujours plus d’informations quant à la durabilité des espèces, il en est une parmi d’autres, qui fait l’objet de beaucoup d’attention et d’un travail commun porté par les Organisations de producteurs OPN et FROM NORD : la Raie bouclée !

Présente un peu partout dans le monde, c’est en Manche-Est qu’on la trouve principalement et qu’on la pêche : 80% des débarquements européens en sont issus.

La raie bouclée représente sur la zone plus de 60% des captures de raies et les indicateurs montrent une forte hausse depuis une dizaine d’années. Seulement, si l’on en juge aux résultats d’une pré-évaluation MSC réalisée en 2019 par les porteurs du projet, la pêcherie ne pourrait, à ce stade, pas encore prétendre à l’écolabel MSC, d’où l’engagement de ce projet d’amélioration de pêcherie ou FIP (1).

Espèce soumise à des règles de gestion strictes, la pêche de la raie bouclée est encadrée par un TAC (2) européen multi-espèces. Autrement dit, ce TAC sert à encadrer toutes les captures de raies réalisées en Manche Est et en Mer du Nord, quelle que soit l’espèce ramenée à bord. Une gestion mono-spécifique restreinte à la seule raie bouclée est ainsi plus adaptée qu’une gestion plurispécifique pour espérer voir la certification aboutir ! En effet, les différentes espèces de raies, affichent des disparités difficiles à ignorer, même si les indicateurs biologiques de la grande majorité des raies composant le TAC commun sont également en amélioration depuis une décennie.

De fait, il est aussi requis une meilleure connaissance scientifique de ces espèces, et une meilleure identification de celles-ci lors de la pêche et dans la chaine commerciale…

Conscients de ces enjeux et de la nécessité de trouver un juste équilibre entre la préservation des ressources marines (suivi des stocks) et son exploitation (valorisation de la valeur marchande), les organisations de producteurs OPN et FROM NORD, appuyées de Normandie Fraîcheur Mer, se sont associées à WWF France pour entamer des démarches fortes, concrétisées par un plan d’actions visant à faire naître ce projet d’amélioration de pêcherie, celui-là même qui est lancé à compter d’aujourd’hui.

D’ici deux semaines, des informations détaillées sur les partenaires, les objectifs et les avancées du projet seront disponibles en ligne sur FisheryProgress (3), soit la plateforme internationale compilant tous les travaux de suivis et l’avancement des projets d’amélioration de pêcheries efficaces, cohérents et fiables, à la fois pour les porteurs et parties prenantes, et aussi les entreprises impliquées dans la commercialisation des raies bouclées.

  • Projet d’amélioration de pêcherie, de l’anglais FIP (Fishery Improvement Project)
  • TAC : Total Autorisé de capture
  • La plateforme FisheryProgress est aujourd’hui utilisée par 95% des FIP

Vous aimerez aussi...