Règle de limitation MERLAN / Plan de gestion OPN 22 juin 2022

La répartition des quotas français basée sur les antériorités 2001-2003 nous est structurellement défavorable sur un certain nombre d’espèces stratégiques comme le merlan.

Depuis 2015, alors que le quota français n’est consommé qu’à hauteur de 60%, celui de l’OPN, malgré les limitations mises en place, est utilisé en moyenne à 157%, il nous faut même parfois doubler notre quota initial par des échanges pour donner aux bateaux des possibilités de pêche acceptables. Malheureusement, ces échanges ne sont pas acquis et mettent souvent plusieurs mois à se négocier. Cette année alors que nous visions un quota de 1200 tonnes pour permettre aux hauturiers de pêcher 5 tonnes par semaine (ce que nous considérons comme un objectif minimum), notre quota alloué au 1er janvier n’était que de 373 tonnes. Nous avons ainsi dû appliquer une gestion de prudence (2,5 tonnes / semaine puis 3 tonnes et enfin 4 tonnes) prenant en considération le besoin des adhérents et le risque d’un quota insuffisant.

Aujourd’hui les échanges déjà conclus (OP anglaises, écossaises, irlandaises et françaises) portent notre quota à 920 tonnes et des accords de principe sur les prochains mois nous laissent penser que nous ne serons pas loin de l’objectif des 1200 tonnes.

Sur ces bases, il a été décidé de revoir la règle de limitation Merlan, c’est notre décision 2022/21 disponible ci-dessous. Elle modifie le plafond hebdomadaire pour les navires de plus de 16 mètres qui est dorénavant de : 5 tonnes de mise en vente par semaine avec un maximum de 1 tonne de taille 40. La règle reste la même pour les navires de taille inférieure à 16 mètres.

Documents à télécharger :

Vous aimerez aussi...